Russie :Vladimir Poutine n’est pas gravement malade: révélation du directeur de la CIA

Cette information tire source à l’un des médias panafricain dont la fiabilité ne peut être remise en question.

Selon le premier responsable du contre-espionnage américain, le président de la Russie n’est guère le grand malade que présentent plusieurs rumeurs.

Le directeur de la CIA vient couper l’herbe sous le pied des propagandistes qui distillent ces informations non vérifiées.

Williams Burns, le directeur de la CIA met fin aux folles rumeurs véhiculées par certains médias américains et européens sur l’état de santé de Vladimir Poutine.

Voir aussi :  Corée du Nord: Kim Jong-Un se dit prêt à frapper les Etats-Unis avec ses armes nucléaires

D’après le patron de la CIA, Poutine n’est pas gravement malade. « Ce que nous pouvons dire, c’est qu’il est tout à fait en trop bonne santé », a-t-il répondu après avoir été questionné sur la santé du président russe.

Le patron de la CIA américain crache cette vérité à l’occasion de l’Aspen Security Forum.

Elle a le mérite de clarifier certaines contre-vérités et propagandes en direction de Washington.

Depuis le début de l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine, les Occidentaux déboussolés , épiloguent sur une présumée fragilité de la santé de Vladimir Poutine.

Voir aussi :  RDC: Jean Marc Kabund attendu ce jeudi au parquet général près la cour de cassation

Plusieurs théories grotesques ont circulé sur la santé de Poutine. Le journal Newsweek lui attribuait un cancer fulgurant traité il y a deux mois.

Les relais russes des médias occidentaux en Russie attribuaient à Poutine un cancer de la thyroïde. Le plus loufoque, c’est quand des médias ont relayé qu’en fait Vladimir Poutine serait mort et que c’est un sosie qui avait pris sa place. C’est la fin des billevesées…

Source : l’espoir.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.